Archives Mensuelles: mai 2012

Sérénité au Mont Kulen…

Par défaut

Un moment magique lorsque la lumière se transforme en palette pour peintre. Un bonze fait sécher une toge sur l’un des rochers au pied de la cascade sur le plateau des Kulen. Situé à 70 kilomètres de Siem Reap, la montagne aux Lychees, le Mont Kulen, est un lieu sacré pour les Cambodgiens. C’est là que le Pays Khmer prend ses racines en 802.

Aujourd’hui le Mont Kulen est tout à la fois un lieu de pélerinage et de tourisme local, mais l’endroit, autour de cette rivière, est parsemé de détritus, de sacs plastiques, de bouteilles vides, de canettes et de poubelles en tous genre que personne ne ramasse jamais. Non loin, un restaurant de plein air diffuse de la musique techno toute la journée.

Mais en s’éloignant de quelques dizaines de mètres, on peut retrouver un peu de propreté et de sérénité.

La magie des images, c’est qu’elles ne montrent que certains côtés de la réalité.

Mais cette réalité-là méritait bien d’être immortalisée…

Publicités

Au tracteur, la patrie reconnaissante !

Par défaut

Voilà certainement le plus beau rond-point du Cambodge, voire de toute l’Asie !

La France, grand pays du rond-point par excellence, n’a jamais eu l’idée ni le talent de créer un rond-point à la gloire du travail et du progrès réuni.

Dans ce petit village du Cambodge situé entre Poïpet et Païlin, où les paysans travaillent les champs à la main, ils peuvent, chaque soir de retour des rizières, contempler la plus belle invention de l’homme avant l’hélicoptère.

Il est à noter les 4 néons montés sur un pylône en alu qui, le soir, éclairent l’oeuvre post-néo-moderne.

Mais cette oeuvre ne serait pas achevée sans le majestueux fil électrique qui court ostensiblement vers le poteau de ciment de l’autre côté de la route.

Il se murmure que l’auteur de l’oeuvre intitulée : « Le tracteur et la lumière », est parti vivre à New York où il expose désormais son art dans les plus célèbres galeries. Un collectionneur chinois a tenté d’acheter à la commune ce monument en offrant jusqu’à 50 millions de dollars, mais la population s’y serait opposée.

Gloire au Travail ! Gloire au Travail ! Sous la voûte étoilée, de midi à minuit, le tracteur éclaire ce petit village des Cardamomes comme l’étoile guide le berger qui marche dans la nuit vers la lumière du lendemain.

Le Cambodge mérite bien son appellation de « country of wonder » !

Une bien étrange nostalgie !

Par défaut

La photo du haut a été prise en 1975.

Celle du bas a été prise ce matin, le 18 mai 2012 sur la route de l’aéroport de Siem Reap.

La Mercedes de Pol Pot de 1975 a repris du service en 2012.

Désormais ce ne sont plus des cadres du régime génocidaire qu’elle transporte, mais de vulgaires touristes. L’hôtel qui possède cette pièce de collection (ou du moins le modèle exact utilisé jadis par les hauts dignitaires khmers rouges) a poussé le vice jusqu’à apposer un petit drapeau du Cambodge sur l’aile avant du véhicule. Histoire de lui donner un côté officiel.

Etrange nostalgie de bien mauvais goût !

Rêveries en Birmanie

Par défaut

Le texte qui suit a été écrit lors de la sortie du dernier roman de Christophe Ono-dit-Biot, Birmane, à la fin de l’année 2007. Je me trouve en Birmanie alors que j’ai commencé le livre dans l’avion et que je vais rejoindre un de mes amis qui est aussi l’un des personnages du roman. 

Où termine la fiction et où commence la réalité dans cet étrange voyage ? 
Lire la suite